Revue d'Historiographie du Théâtre

Revue d'Historiographie du Théâtre No

Formes chorales originales, poétiques de la reconstruction – Les exemples de Césaire, Gatti, Weiss et Tillion

Martin Mégevand

Résumé

Le propos de cet article est de rendre compte des usages des formes chorales dans quelques œuvres de la modernité théâtrale de la seconde moitié du siècle dernier, période dominée par de grandes catastrophes historiques et par leur mémoire (violences coloniales, guerre, crimes de masse). Ces formes peuvent être perçues comme les héritières lointaines du khoros antique qui est lui-même relié étymologiquement à khora, le chaudron originaire auquel Jacques Derrida consacra naguère un livre marquant. À la fois reliées à un passé immémorial et entées sur le présent, ces formes chorales sont qualifiables selon les termes de l’Ursprung, l’origine telle que Walter Benjamin la nomme dans L’Origine du drame baroque allemand. Elles sont ici envisagées comme le lieu où apparaissent de manière particulièrement nette des opérations de l’esprit par lesquelles les écrivains s’efforcent de répliquer à une situation de catastrophe historique majeure. On propose de décrire quatre de ces opérations : celle qui consiste à nommer, celle qui s’attache à remontrer, celle qui chercher à revitaliser et celle qui œuvre à faire front. Ces opérations concourent à rassembler les œuvres où elles s’insèrent sous le paradigme commun des poétiques de la reconstruction.

Abstract :

This study addresses forms taken by choruses in modern theatre works of the second half of the 20th century, a period dominated by major historical catastrophe and its residual remembrance (colonial violence, war, crimes committed en masse). Modern choral forms can be viewed as the distant inheritors of the ancient khoros — itself linked, etymologically, to khora, the originary cauldron to which Jacques Derrida devoted a benchmark book. Such choral forms, at once linked to an age-old past and grafted onto the present, can be characterized in association with Ursprung, or origin as described by Walter Benjamin in The Origin of German Tragic Drama. They provide an especially clear locus where one can evaluate the mental maneuvers by which writers force themselves to respond to catastrophic historical events. In them, we discern four of these maneuvers: one consists of naming, another of replaying or redisplaying, a third of renewing, and a fourth of striving to confront. Working together, these maneuvers bring the works together under a shared, paradigmatic poetics of reconstruction.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page