Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

De quoi Plutus est-il le nom ? Une allégorie de l’économie politique au XVIIIe siècle

Éric Négrel

Résumé

En 1684 paraît pour la première fois en français, dans son intégralité, la comédie grecque d’Aristophane, Ploutos. Près de quarante ans plus tard, c’est sur cette traduction d’Anne Dacier que s’appuie Marc-Antoine Legrand pour proposer une récriture de Plutus, qui se rattache à l’actualité économique des années 1720 et à l’essor du système des finances de John Law. Par ailleurs, un autre contemporain, le marquis d’Argenson, note que le Plutus grec traduit par Dacier entre en résonance étroite avec un des textes fondateurs de l’économie politique : La Fable des abeilles de Bernard Mandeville. Notre article met en évidence les liens des deux Plutus avec l’idéologie économique libérale qui innerve la modernité européenne à l’aube du XVIIIe siècle.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page