Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Des frères Grimm à Olivier Py : réflexions sur l’itinéraire de quelques contes

Natacha Rimasson-Fertin

Résumé

Cette communication s’intéresse au devenir de trois contes du recueil des Kinder- und Hausmärchen (Contes pour les enfants et la maison) des frères Grimm, adaptés pour le théâtre par Olivier Py dans ses pièces jeune public La Jeune Fille, le Diable et le moulin, L’Eau de la vie, et La Vraie fiancée. En partant d’une approche à la fois littéraire et anthropologique du conte populaire, on se demandera dans quelle mesure les possibilités de la mise en scène théâtrale permettent de rendre compte de l’univers et des problématiques propres au genre du conte merveilleux. Si les moyens auxquels ces deux genres ont recours diffèrent considérablement, ce projet rejoint la fonction initiatique dont les contes sont traditionnellement investis, dans la mesure où il se propose de confronter les enfants au thème de la violence et aux grandes questions de l’existence.

Abstract :

This paper deals with the adaptation for the stage of three tales by Grimm from the volume Des Kinder und Haunsmärchen (Tales for the Children and the House) by Olivier Py in his plays aimed at young audiences: La Jeune Fille, Le Diable et le Moulin (The Young Girl, The Devil and the Mill), L’Eau de la vie (The Water of Life), and La Vraie fiancée (The True Betrothed). A literary and anthropological approach will allow us to question how it is possible to account for the specificity of the tale on stage. Even though both genres differ dramatically as to their means, Olivier Py’s adaptation is in keeping with the initiatory function of popular tales, allowing children to face violence and the essentials of life.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page