Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Entre jeu romantique et jeu mélodramatique, Marie Dorval au miroir de ses modèles

Florence Filippi, Julia Gros de Gasquet

Résumé

Une étude du jeu de Marie Dorval (1798-1849) permet d’observer l’importation de techniques vocales et corporelles caractéristiques du mélodrame du côté des scènes principales. La variété des sources d’influence de l’actrice lui permet de multiplier les effets spectaculaires et improvisés, en s’appuyant sur une formation pluridisciplinaire, relevant à la fois du chant, de la danse et de la pantomime. En se dérobant aux modèles institutionnels (incarnés par Talma et Mlle Mars), pour développer un jeu physique et visuel, l’actrice enrichit ainsi la partition textuelle en posant les prémices d’une écriture de plateau. L’exemple de son passage du mélodrame au drame romantique, montre comment les dramaturges de son temps en firent l’émissaire d’une rupture esthétique et dramaturgique, portée principalement par la force interprétative des acteurs.

Abstract :

From melodramatic to romantic acting : Marie Dorval facing her models

Studying Marie Dorval (1798-1849) ‘s acting skills, it can easily be observed that the melodramatic form’ s vocal techniques and physical characteristics were indeed imported to the academic stages. The diverse influences on the actress allowed her to multiply spectacular improvised effects, helped by a multidisciplinary training that included singing, dance and pantomime. Avoiding the institutional models (Talma and Mlle Mars), so as to develop physical and visual acting skills, the actress thus enriched the textual partition, pioneering « écriture de plateau ».

For instance, her evolution from melodrama to romantic drama shows how the playwrights in her time made her the spokesperson for a change in aesthetics and dramaturgy, mainly conveyed by the interpretative strenght of actors.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page