Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Introduction

Graça Dos Santos

Résumé

« Certainement à cause de la mélopée de ma voix, ces gens pensent toujours que je suis russe : et ils sont très tristes quand je leur dis que je suis portugais. Ils ne connaissent rien, mais vraiment rien à notre sujet. [1] » Ces propos de Bernardo Santareno[2], dans une lettre envoyée à Lisbonne, à la directrice du Théâtre National, datent de 1962.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page