Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

La danse académique dans la revue de fin d’année Rothomago

Emmanuelle Delattre-Destemberg

Résumé

La revue de fin d’année Rothomago, jouée pour la première fois sur la scène du Palais-Royal le 1er janvier 1839[1], met en scène Parchemin – un vieux libraire – et Rothomago – un magicien – à la recherche d’événements remarquables pour remplir l’almanach qu’il souhaite éditer. Désespéré la veille de livrer ce manuscrit dont il ne possède que le titre, il fait appel à Nostradamus : apparaît alors Rothomago, lequel promet à Parchemin de trouver des idées pour alimenter son almanach. Une série de figures bien connues du public défile comme la statue de Molière, la biche des Folies-Dramatiques, les pigeons du Palais-Royal, Ruy Blas, l’âne du dramaturge François-Antoine Harel, la Popularité[2]. Grâce à l’apparition de toutes ces figures et à la magie de Rothomago, Parchemin parvient à écrire son almanach qu’il peut rendre à son éditeur.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page