Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

La place et le traitement de l’histoire et des traditions chinoises dans le théâtre contemporain de Shanghai

Ivan Ruviditch

Résumé

Très tôt, les hommes et femmes de théâtre chinois ont rêvé de créer leur propre école nationale de théâtre et leur propre répertoire. Dès les années 1950, Jiao Juyin, metteur en scène, auteur dramatique, traducteur du répertoire occidental et réformateur du théâtre parlé, l’un des pères du Théâtre de l’art du peuple de Pékin, affichait la volonté de fonder une école de jeu proprement chinoise en prenant ses distances avec le système de Stanislavski. Les dramaturges chinois ne furent pas en reste. On joue naturellement le répertoire étranger, en particulier Shakespeare, Ibsen et Molière, qui forment une sorte de corpus pour les pionniers du théâtre parlé.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page