Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Le parfum de la fureur

Jean-Paul Manganaro

Résumé

Depuis les salles du palais s’amorça, au crépuscule, un voyage déjà plein de lassitude ; le poète-pâtre se mit en voyage assis, en s’inventant une autre manière de voyager, une manière qui sortit vibrante, certes, mais déjà lasse, fatiguée à la naissance même. Il reprenait, à l’envers, le voyage d’Énée, pour retourner à l’origine de ce voyage. En oubliant arcadiens, pastorales et bucoliques, mais en s’en souvenant aussi, il commença à errer. À errer, nocturne, à travers l’Asie.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page