Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Le « Théâtre service public » : l’invention d’une tradition

Laurent Fleury

Résumé

Par son action sans relâche et par ses réalisations, le T.N.P. de Vilar affirme le «théâtre, service public» tout à la fois comme une idée, une pratique et un état d’esprit. Cette contribution montre comment Vilar a su opérer une révolution dans l’ordre des représentations au cœur même des batailles qu’il a menées, et enfin, comment Vilar a su définir, en actes, le «théâtre, service public» comme une pratique au service du public, et comment il a conféré sens et valeur à l’idée de «théâtre, service public» au point de constituer celui-ci en une «manière d’être». Parce que le T.N.P. de Vilar s’est révélé porteur de valeurs, son action charismatique a participé à l’élaboration d’une éthique de service public, devenue, depuis ce geste d’invention, une tradition.

Abstract :

Thanks to its relentless activity and numerous productions, Vilar’s National Popular Theatre (T.N.P.) imposed the notion of the “Theatre as a public service” as at once an idea, a practice and a state of mind. This achievement demonstrated how Vilar was able to affect a revolution in terms of representations in the battles that he fought, and how he also defined by his actions the notion of the “Theatre as a public service” as a practice at the service of the public. Vilar was able to confer meaning and value on the idea the “Theatre as a public service” by transforming it into a “way of being”, or in Weberian terms, on ethos. Because the T.N.P. became vehicle for values, Vilar’s charimastic initiatives were a factor in the development of an ethics of public service, that, since he first took his inventive position, has become a potential tradition.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page