Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

L’entreprise théâtrale : une institution libérale ? La querelle entre le Théâtre du Gymnase et le Théâtre-Français (1847)

Stéphanie Loncle

Résumé

En 1847, Lemoine-Montigny, directeur du Théâtre du Gymnase s’émeut de la proposition, faite par la Commission de la Chambre, d’octroyer à la Comédie-Française le droit d’appeler à « débuter » des comédiens des théâtres secondaires et donc de rompre le contrat qui les lie à ces derniers. Dans un texte intitulé Quelques observations sur le Théâtre-Français et les théâtres secondaires, le directeur met au jour la dimension paradoxale de la politique théâtrale de la monarchie de Juillet, partagée entre les valeurs libérales de l’entreprise et la pratique de l’exercice du pouvoir.

Abstract :

In 1847, Lemoine-Montigny, the director of the Théâtre du Gymnase, was angered by the proposal, made by the Commission de la Chambre, that the Comédie-Française should be granted the right to call actors from the secondary theatres to « debut » on the national stage, thus breaking their contracts with the smaller troupes. In a text entitled Quelques observations sur le Théâtre-Français et les théâtres secondaires, the director set out the paradoxical dimension of the July monarchy’s theatrical policy, which was caught between liberal values of enterprise, and the desire of the monarchy to exercise its own power.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page