Revue d'Historiographie du Théâtre

Revue d'Historiographie du Théâtre Numéro 4

Les confidents du théâtre classique. Essai d’enquête quantitative

Frédéric Glorieux

Résumé

En se fondant sur une étude de cas, suivie d’une généralisation à un corpus de 300 pièces jouées ou publiées entre 1630 et 1680, cet article définit puis met à l’épreuve une définition automatisable du confident. Si les résultats s’avèrent en trompe-l’œil, suggérant un nombre de confidents aussi important dans les comédies que dans les tragédies de la période, cet échec permet d’explorer un peu plus la voie d’analyse mathématisée du théâtre.

Abstract : Are there any confidants in early modern comedies ? A quantitative approach

On the basis of a case study, this paper proposes a formal definition of the character of a « confidant », a recurrent feature in early French drama. In a second part, the paper tests the definition on a set of some 300 plays from 1630 to 1680. While the results are falsely suggesting the existence of as many confidants in comedies as in the tragedies of the era, they allow to further explore the digital analysis of dramatic structures.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre compte, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page