Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 278

Nuvole et Paradis merveilleux dans la scéno-technique florentine du XVe siècle

Paola Ventrone

Résumé

L’article analyse un épisode clé dans l’histoire des techniques et des spectacles de la Renaissance italienne : celui de la fabrication des paradis et des appareils ascensionnels inventés à Florence au XVe siècle pour représenter les mystères de l’Annonciation, de l’Ascension et de la Pentecôte. La Fête de l’Ascension apparaît comme la plus emblématique de ces innovations mises au service du spectacle sacré : d’une part, elle est la plus ancienne et la mieux documentée, et d’autre part elle présente deux types de paradis, l’un en forme de dôme et l’autre plat et vertical avec des cercles concentriques rotatifs, ainsi que deux machineries ascensionnelles, l’une en forme de nuage, l’autre avec deux anges « vivants » qui sont placés sur des socles en bois et en fer et traînés dans l’air par cordes et poulies. La reconstruction de la machinerie qui est ici proposée propose de nouveaux éléments par rapport à l’historiographie antérieure car elle est fondée sur une nouvelle et complète traduction de la description de 1439, écrite en russe par l’évêque orthodoxe Abraham de Souzdal, un document exceptionnel pour la qualité de l’information qu’il contient. La conception des appareils scéniques est attribuée au génie de l’architecte Filippo Brunelleschi qui, grâce à ses innovations technico-scéniques, a influencé non seulement la peinture de la Renaissance mais aussi les développements de la mise en scène baroque.

Abstract : Nuvole and wonderful paradises in the Fifteenth Century Florentine stagecraft.

The paper analyzes a crucial episode in the history of Italian renaissance stagecraft: that of the paradises and ascensional apparatuses invented in XVth century Florence to represent the mysteries of the Annunciation, Ascension and Pentecost. In particular, it examines the Ascension Feast both because it is the oldest and best documented, and because it presents two different types of Paradise, one shaped as a dome and the other flat and vertical with rotating concentric circles. Moreover, two different ascensional machineries were used, one in the shape of a cloud, the other with two live angels placed on wooden and iron pedestals and dragged into the air by ropes and pulleys. Compared to the previous researches, the reconstruction of the machineries proposed in this paper is original because it is based on a new and complete translation from Russian of the 1439 description, written by the Orthodox bishop Abraham of Suzdal. This document is exceptional for the quality and novelty of its informative content : the scenic apparatuses are attributed to the genius of the architect Filippo Brunelleschi who, with their novelty, was able to influence not only Renaissance painting but also the developments of baroque stagecraft.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre compte, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page