Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Revue d'Histoire du Théâtre • Numéro 274

Le Jeu de l’acteur de mélodrame

Regard horrifié, tête échevelée, geste menaçant : voici à peu près tout ce que l’historiographie a retenu du jeu de l’acteur de mélodrame. Souvent moqué, ce jeu semble même avoir disparu avec le XIXe siècle, une fois que l’émotion avait trouvé, au théâtre, de nouvelles formes d’expression. Comment comprendre, dans cette perspective, que Louis Jouvet ait appelé de ses vœux la création d’une classe de mélodrame au sein du Conservatoire en 1939-40 ? que Charles Dullin ait intégré dans ses Souvenirs un chapitre intitulé « À l’école du mélodrame » ? que Jacques Lecoq ait incorporé la pratique du jeu mélodramatique dans sa pédagogie théâtrale en 1974 ? C’est pour trouver des éléments de réponse que la Revue d’Histoire du Théâtre présente, pour son 2e numéro de l’année 2017, un dossier consacré au jeu de l’acteur de mélodrame. Les textes, réunis par Roxane Martin, questionnent les origines, les pratiques et les devenirs du jeu mélodramatique depuis les pantomimes du XVIIIe siècle jusqu’au cinéma naissant, interrogent la portée sociale et politique du geste meurtrier en scène, mettent au jour les éléments d’une gestique percutante, capable par son réalisme de sidérer le spectateur. Un article varia de Jeanyves Guérin, consacré aux lectures politiques d’En attendant Godot parait également dans ce numéro.

SOMMAIRE

Dossier
Le jeu de l’acteur de mélodrame

| Origines, pratiques et devenirs

 

Introduction
Roxane Martin

Traces

Les hyperdidascalies des pantomimes comme traces du jeu mélodramatique (1792-1804)
Sylviane Robardey-Eppstein

Le succès du genre pantomime à Paris au début du XIXe siècle. Circulation des pratiques à l’Opéra et sur les scènes du Boulevard
Emmanuelle Delattre-Destemberg

Jeu et réforme(s) du jeu

Interpréter le geste assassin sur le Boulevard du Crime. Représentations de trois figures homicides (1820-1830)
Noémi Carrique

Bouffon et terrible
L’acteur shakespearien, du « jeu anglais » au mélodrame romantique français
Catherine Treilhou-Balaudé

Vers une réforme du jeu mélodramatique. L’apport de Frédérick Lemaître
Marion Lemaire

Le jeu par-delà les genres

Entre jeu romantique et jeu mélodramatique. Marie Dorval au miroir de ses modèles
Julia Gros de Gasquet et Florence Filippi

« Mélingue est toujours Mélingue ». Tautologie de l’acteur (mélo)dramatique
Olivier Goetz

Philibert Rouvière, ou le jeu aux frontières
Marion Chénetier-Alev

Héritages

Des « bras en l’air » aux « mains dans les poches ». Transformations du jeu mélodramatique chez Firmin Gémier
Nathalie Coutelet

Héritage et transformation du jeu mélodramatique au cinéma
Jean-Marc Leveratto

« Rire de tout versus croire à tout ». L’enseignement du mélodrame à l’école Jacques Lecoq
Didier Doumergue

Varia

Lectures politiques d’En attendant Godot
Jeanyves Guérin

Recensions

Actualités des Parutions

Biographies

retour
haut de page