Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Théâtre, théâtre chinois, théâtre taïwanais, théâtre en langue chinoise ?

Alain Milon, Huang Shu-Ping, Wang Wan-Ju, Wang Shih-Wei

Résumé

Mon intention n’est pas de rédiger ici une présentation du théâtre taïwanais, n’étant ni spécialiste de la culture chinoise, ni connaisseur du théâtre extrême-oriental. Mon observation de Taïwan se limite à des séjours réguliers depuis 2008, séjours qui me permettent juste de dire que plus l’expérience semble familière moins elle m’est compréhensible. Mais la question est ailleurs. Il s’agit plutôt de comprendre à partir de la substitution de la formule : ‘Théâtre chinois’ par ‘Théâtre en langue chinoise’, la complexité de cet imaginaire extrême-oriental.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page