Actualités

Actualité Société d'Histoire du Théâtre

André Gide et le théâtre. Un parcours à re-tracer

COLLOQUE INTERDISCIPLINAIRE

André Gide et le théâtre. Un parcours à re-tracer

du 7 au 9 décembre 2017

Maison d’Espagne, Cité universitaire, Paris (7 et 8 décembre)
BnF, site Richelieu (9 décembre)

Informations complémentaires : www.etudes-sur-le-theatre.fr

PROGRAMME

Télécharger le programme (PDF)

Jeudi 7 décembre

Maison d’Espagne, Cité universitaire, salle Louis Buñuel

13h45 – 14h15 : Accueil des participants

14h15 – 14h30

Lever de rideau : Vincenzo Mazza (Montpellier 3)

14h30 – 14h45

Ouverture : Anna Soncini (Bologna / FCG) et Frédérique Toudoire-Surlapierre (UHA / ILLE)

14h45 – 15h45 : Gide et le théâtre – une place à retrouver

Présidence : Anna Soncini

Robert Kopp (Bâle – Paris) : Gide au miroir des Registres de Jacques Copeau

David Walker (Sheffield) : André Gide et l’art de la scène

15h45 – 16h15 : pause-café

16h15 – 17h45 : Gide face à l’historiographie théâtrale

Présidence : Frédérique Toudoire-Surlapierre

Clara Debard (Lorraine) : Gide et la critique dramatique : « un four noir » ?

Vincenzo Mazza (Montpellier 3) : De l’écriture à la scène : Antoine et Cléopâtre de Gide en 1945

Augustin Voegele (Aix-Marseille) : Œdipe, de Sophocle à Gide – via Freud ?

Vendredi 8 décembre

Maison d’Espagne, Cité universitaire, salle Louis Buñuel

9h15 – 9h30 : Accueil des participants

9h30 – 11h00 : Réécritures ou écritures suspendues

Présidence : Stéphane Poliakov

Patrick Pollard (Birkbeck College) : Gide et la folie d’Ajax

Pierre Masson (Nantes) : Robert ou l’intérêt général – entre modernisme et engagement

Frank Lestringant (Paris–Sorbonne) : Saül le Furieux de Jean de La Taille et Saül d’André Gide : la préfiguration huguenote d’une pièce symboliste et son retentissement (1572-1898)

11h00 – 11h30 : pause-café

11h30 – 13h00 : Vie théâtrale et drame biographique

Présidence : Frank Lestringant

Martina Della Casa (UHA) : Sur Antoine et Cléopâtre. « J’épouse avec ravissement le texte de Shakespeare. »

Frédéric Canovas (Arizona State) : Un classicisme suspect : Saül ou l’autobiographie à l’épreuve de la scène

Laurette Burgholzer (Berne) : « C’est l’animalité qui ruine la beauté humaine ». Les démons masqués de Saül (1922)

13h00 – 14h30 : pause déjeuner

14h30 – 16h00 : Traces d’une réécriture

Présidence : Robert Kopp

Floriane Toussaint (Sorbonne-Nouvelle) : André Gide, dramaturge de Jacques Copeau pour Les Frères Karamazov ?

Elena Chashchina (UHA) : Le reflet dostoïevskien dans Œdipe d’André Gide

Ophélie Colomb (Bordeaux 3) : Empreintes gidiennes dans la réécriture théâtrale du Procès kafkaïen

16h00 – 16h30 : pause-café

16h30 – 17h30 : Critique et théorie du théâtre

Présidence : Marco Consolini

Jean-Pierre Prévost (FCG) : André Gide et Arden de Feversham

Hélène Baty-Delalande (Paris-Diderot) : Gide et Martin du Gard : critiques croisées

18h00 – 19h00 : Lecture de textes d’André Gide par Dominique Laidet

Samedi 9 décembre

BnF, site Richelieu, salle Richelieu 1

9h00 – 9h15 : Accueil des participants

9h15 – 9h50 Archives et manuscrits

Présidence : Pierre Masson

Mathilde Hallot (BnF) : André Gide dans les archives du département des Arts du spectacle

9h50 – 10h50 : Métaphores et visions à l’aube du XXe siècle

Amina Ben Damir (Tunis) : La royauté dans Saül et Bethsabée de Gide et Amal de Tagore

Maja Vukusic Zorica (Zagreb) : Gide bordé de pourpre : Deux conférences

10h50 – 11h15 : pause-café

11h15 – 12h45 : Le théâtre de Gide en Europe

Présidence : David Walker

Paola Fossa (UHA) : La réception des œuvres dramatiques gidiennes en Italie au début du XXe siècle : le regard des revues

Marco Longo (Catane) : Giovanni Cutrufelli metteur en scène du Roi Candaule sicilien en 1951

Mechthilde Fuhrer (Conseil de l’Europe) : André Gide metteur en scène du Procès de Kafka

12h45 – 13h00

Conclusion : Peter Schnyder(FCG) et Vincenzo Mazza (EST)

retour
haut de page