Actualités

Actualité Société d'Histoire du Théâtre

Séminaire « Histoire du spectacle vivant, XIX-XXIème siècles »

 

Le lundi, de 17h30 à 19h.
 

Société d’Histoire du Théâtre,
Bibliothèque nationale de France,
71 rue de Richelieu 75002 Paris (rendez-vous devant le 71)

Programme 1er semestre 2018 :

9 avril
Amélie Grégorio, « Un « barbare » devenu héros : Abd-el-Kader sur les planches au XIXe siècle »
Le théâtre du XIXe siècle s’intéresse de près à la vie d’Abd-el-Kader, grand résistant à la pénétration française en Algérie. La mise en perspective de plusieurs œuvres représentant ce personnage historique, replacées dans le foisonnement dramatique et le concert médiatique de leur temps, permet de saisir les différents moments de la construction d’une stature héroïque. En effet, l’image de l’ennemi farouche des années 1830 s’estompe progressivement au profit d’une figure théâtrale quasi mythique, incarnée par des acteurs de renom et utilisée voire récupérée sous le Second Empire, en lien avec la politique algérienne de Napoléon III.

14 mai
Martin Laliberté, « Les archives de la mise en scène Spectacles populaires et culture médiatique 1870-1950 »
Longtemps méprisés, les spectacles populaires sont abordés ici sous l’angle d’une culture médiatique dont on suit l’essor à travers différentes formes de spectacles visuels et sonores, théâtre, cinéma, music-hall ou café-concert. Ce volume, Spectacles populaires et culture médiatique, s’inscrit dans la continuité du précédent ouvrage publié dans la même collection, Hypermédialités du théâtre. Les dix-neuf contributions que renferme le présent volume poursuivent l’analyse des archives du fonds de l’Association de la Régie Théâtrale (ART), déposé à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris. Peu étudiée jusqu’ici, cette riche collection rassemble les documents – près de 6 500 pour la période choisie – déposés par les régisseurs, metteurs en scène et directeurs de théâtre de la région parisienne : relevés de mise en scène, photographies, partitions, articles de presse… Une grande partie de ce fonds concerne des œuvres traditionnellement rangées dans la catégorie des spectacles populaires.

4 juin
Claude Schopp, « Alexandre Dumas fils, collectionneur à contre-courant »
Charles Yriarte, préfaçant en 1892 le catalogue de vente de la collection d’Alexandre Dumas fils, portait ce jugement : « Dumas, collectionneur, est original et peut-être étrange [….]. Il a eu ses peintres comme on a des amis, toujours les mêmes, parce qu’on les aime. […] Il a choisi les fiers, les silencieux, les obstinés, les solitaires et les naïfs. » Nous tenterons, en recomposant la ou plutôt les collections de Dumas fils, d’en saisir les pôles esthétiques.

retour
haut de page