Contribuer à la revue

PROTOCOLE DE REDACTION

 Les articles publiés par la Revue d’histoire du Théâtre sont des textes originaux : l’auteur s’engage à conserver l’exclusivité de son texte à la Revue d’histoire du Théâtre pendant un délai de huit mois suivant la date d’envoi à la rédaction de la revue.

Dès leur réception, les articles sont confiés à deux relecteurs choisis par le comité de rédaction de la revue, à fin d’expertises. L’auteur est informé des suites données à son envoi dans un délai maximal de six mois.

Les textes soumis à la Rédaction de la Revue d’histoire du Théâtre doivent être adressés par courriel à l’adresse leonor.delaunay@sht.asso.fr

NORMES DE REDACTION

Ils sont sous format WORD, dactylographiés selon la forme la plus simple : les titres et sous-titres sont visibles sans être hiérarchisés par une police de caractère particulière. Les notes sont situées en bas de page (procédure d’appel de note à partir du logiciel Word, impérativement sans espace avant l’appel de note) et répondent à une numérotation continue pour la totalité de l’article.

Les articles retenus peuvent faire entre 18 000 et 50 000 signes, espaces, notes, tableaux, graphiques et illustrations compris ; ils sont impérativement accompagnés d’un résumé en français et en anglais de 10 lignes maximum, portant également la traduction anglaise du titre de l’article.

Chaque auteur doit également faire parvenir une petite bio-bibliographie de 4-5 lignes maximum.

 

ICONOGRAPHIE

Les illustrations doivent être fournies en même temps que le manuscrit, sous forme électronique (JPG ou TIFF). Elles doivent être précisément légendées.

Les droits des images :

La revue ne peut pas financer les droits des images. Elles doivent donc impérativement être libres de droits ou bien financées par l’auteur ou le directeur du dossier. Ces questions doivent être traitées avant l’envoi des images – l’auteur doit présenter au directeur du dossier la source exacte de ces illustrations et, si elles sont sous droits, le montant de ces droits.

 

 MISE EN FORME DU TEXTE

Le texte doit être envoyé sans mise en forme particulière afin de faciliter sa mise en forme par le/la maquettiste.

Il est souhaitable de séparer l’article en parties et d’intégrer des intertitres (non numérotés et significatifs — éviter les intertitres « Introduction » et « Conclusion »).

À la fin de l’article : Prénom et NOM (en petites capitales) de l’auteur

 

TYPOGRAPHIE

Ne faire aucune coupure de mot en fin de ligne : ne pas utiliser la fonction « césure » (manuelle ou automatique) ni le trait d’union.

Ne jamais taper de double espace dans le texte.

Utiliser les guillemets français (« les chevrons ») ; ne recourir aux “guillemets anglais” que pour distinguer une citation dans une citation.

Toujours mettre les accents, même sur les majuscules : Â, Á, É, È…

Ligaturer les œ, æ, OE, Æ, qu’ils soient en minuscules ou en majuscules.

Mettre les exposants pour les nombres ordinaux : 1er, 2e, XVIIe.

Les mots d’origine étrangère doivent être en italique.

 

CITATIONS

Les citations courtes, de trois lignes ou moins, sont intégrées au texte « entre guillemets » (guillemets français). Dans ce cas, utiliser les guillemets anglais doubles (“ ”) pour encadrer les mots entre guillemets à l’intérieur de la citation.

Les citations longues, de plus de trois lignes, doivent être présentées sous forme de paragraphe en retrait, sans guillemets et sans alinéa de première ligne.

Les citations en langue étrangère doivent être mises en italique dans le texte et traduites en français en note.

Toute intervention de l’auteur dans une citation (ajout, modification etc.) doit être indiquée entre crochets. S’il y a coupure d’un mot ou d’un passage dans une citation, l’indiquer par des points de suspension entre crochets […].

 

NOTES DE BAS DE PAGE

Les appels de note en fin de phrase doivent figurer avant le point.

Dans le cas d’un appel à la fin d’une citation, l’appel doit se situer à l’intérieur des guillemets.

Les notes se placent au bas de la page (et non à la fin de l’article) en numérotation continue.

 

RÉFÉRENCES

Références bibliographiques en notes :

Mettre en italique le titre des livres, des revues et des journaux, mais en romain entre guillemets les titres d’articles, de poèmes, de nouvelles ou de chapitres de livres.

La première fois que l’on cite un texte, on doit en donner la référence complète en note :

Pour un livre :

Prénom Nom de l’auteur, titre de l’ouvrage en italique (trad. Ou éd.

Prénom Nom), Vol. ou Tome, lieu d’édition, éditeur, coll. « Titre de la collection », année de publication [année de la première édition entre crochets], p. citée.

Pour un article de périodique :

Prénom Nom de l’auteur, « Titre de l’article », Titre de la revue ou du journal, volume, numéro, date de publication, p. citée.

Pour un chapitre dans un recueil collectif :

Prénom Nom de l’auteur, « Titre du chapitre » dans Prénom Nom du responsable collectif (dir), Titre de l’ouvrage, Vol. ou Tome, lieu d’édition, éditeur, coll. « Titre de la collection », année de publication [année de la première édition entre crochets, p. citée.].

Lorsqu’on cite un texte pour la deuxième (ou troisième, quatrième…) fois :

On remet le Prénom Nom de l’auteur, op. cit., suivi de la pagination quand il s’agit d’un livre et loc. cit., quand il s’agit d’un article ou d’un chapitre de collectif, cela lorsque le texte cité n’est pas le même que celui de la note qui précède.

On emploie Ibid. suivi du numéro de la page, lorsque le texte cité est le même que celui de la note qui précède mais que la page est différente.

On emploi Id. lorsque le texte cité et la page sont identiques à ceux de la note qui précède.

Op. cit. / Ibid / Idem ou Id. sont toujours en italique.

 

Bon travail à vous, et au plaisir de vous lire.

Le Comité de lecture de la Revue d’Histoire du Théâtre

Télécharger le protocole de rédaction au format PDF