Société d'Histoire du Théâtre

Revue d’Histoire du Théâtre • N°282 T2 2019

Revue d'histoire du théâtre 2019-2
180 pages
ISBN : 979 10 94971 16 1
16 euros
Parution fin mai 2019

Acheter cet articleAcheter ce numéro en version numériqueAcheter ce numéro en version papier+numériqueS'abonner à la version papier+numériqueS'abonner à la version numérique

Revue d’Histoire du Théâtre • N°282 T2 2019

Où est passé le théâtre de science-fiction ? Histoire et historiographie d’un genre inaperçu

Par Romain Bionda

Résumé

On ne trouve que rarement trace, dans l’histoire des arts, d’une mention de l’existence d’un théâtre de science-fiction. Les œuvres pourtant ne manquent pas, tout au long des XIXe, XXe et XXIe siècles, dans lesquelles les thèmes et les motifs privilégiés par la SF sont mobilisés. L’inexistence du théâtre de SF ne paraît donc pas être un fait artistique (les œuvres ne manquent pas), mais un fait discursif : on n’utilise pas le terme « science-fiction » pour en parler. Cela tient peut-être notamment au fait qu’on identifie, depuis près d’un siècle, le théâtre à un « art du présent » — ce rapport au temps fonderait sa spécificité vis-à-vis de la littérature et surtout du cinéma —, alors qu’au contraire la SF aurait, croit-on souvent, pour objet le futur. Vu sous cet angle, le syntagme « théâtre de science-fiction » serait une manière d’oxymore, à l’impropriété pour ainsi dire définitionnelle. À la faveur de déplacements conceptuels, il est toutefois bien possible que la SF jouisse aujourd’hui, au théâtre, de conditions favorables à une existence reconnue. Cet article entend faire le point sur l’histoire et l’historiographie de ce genre inaperçu que serait le théâtre de SF, genre qui depuis peu semble se constituer de manière explicite sur les scènes de théâtre.
 
There is rarely a mention, in the history of the arts, of the existence of science fiction theatre. However, we find plenty of works throughout the nineteenth, twentieth and twenty-first centuries mobilizing the themes and motifs favoured by SF. The non-existence of SF theatre therefore does not seem to be an artistic fact (we find plenty of works), but a discursive fact: the term « science fiction » is not used to describe it. This may be due, among other things, to the fact that, for nearly a century, theatre has been identified as an « art of the present » – this relationship to time would be the basis of its specificity with regard to literature and above all cinema -, whereas on the contrary, SF is often seen as having the future as its object. From this perspective, the phrase « science fiction theatre » would be some sort of an oxymoron, whose impropriety is, so to speak, definitional. However, as a result of conceptual shifts, it is quite possible that SF may now enjoy conditions, in theatre, that will lead to the recognition of its existence. This article aims to review the history and historiography of this unnoticed genre that is SF theatre, a genre that has recently seemed to be explicitly constituted onstage.

Vous n’avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre compte, vous abonner à la revue, ou acheter cet article ou ce numéro pour le visualiser dans son intégralité.

Société d'Histoire du Théâtre

Abonnement

L’abonnement annuel constitue le soutien essentiel aux activités éditoriales de la Société d’Histoire du Théâtre et à leur pérennité. Il inclut les envois papier, l’accès aux versions numériques et à nos archives.

S’ABONNER EN LIGNE   ABONNEMENT SHT 2024