Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 291

Revue d'Histoire du Théâtre • Numéro 291

Sarah Kane. 20 ans après

Vingt ans après : sans doute ce recul était-il nécessaire pour prendre la mesure de la force d’interpellation du théâtre de Sarah Kane, de son iconoclasme et de sa clairvoyance. Le présent volume a été pensé à l’image de la dramaturge, engagée, questionnante et sans révérence, disparue en 1999 en laissant une œuvre plus dense encore que ne le fut sa fulgurante vie. Afin qu’elle ne soit trop tôt enterrée sous l’appellation de « modern classic », il importait d’interroger l’héritage vivant de son théâtre : à la fois ce qui en lui continue de résister aux classements, aux interprétations, aux digestions ; et ce qui de lui a germé – ou non – dans les écritures dramatiques, dans les mises en scène, dans le jeu des comédiens d’aujourd’hui, vingt ans après. Sont ici réunies des paroles d’artistes et de chercheurs qui mettent en perspective les pièces de Sarah Kane sous l’angle de leur création et de leur réception, en France et en Europe, depuis les années 2000 ; qui attestent quel aiguillon son œuvre continue d’être pour les dramaturges actuels et la variété des lectures qu’elle continue de susciter.

Au cœur de ce numéro, les témoignages et la publication de textes inédits de Vincent O’Connell, écrits pour la troupe du Sore Throat Theatre qu’il avait fondée avec Sarah Kane, apportent un jour nouveau sur le contexte d’émergence de son écriture et sur son rapport à la scène.

Sommaire

Avant-propos
par Marion Chénetier-Alev, Élisabeth Angel-Perez, Valentin Guergueb

I « Last in a long line of literary kleptomaniacs » ? L’héritage de Sarah Kane dans les écritures contemporaines

Ka(t)e Tempest et Sarah Kane : une lecture comparée
par Bastien Goursaud

Provocations poétiques : Alice Birch, à l’écoute de Sarah Kane
par Claire Hélie

Crâyesse
par Magali Mougel

Pour Sarah Kane
par David Léon

II Traduire et éditer les pièces de Sarah Kane

Ce que la traduction révèle de l’œuvre
par Julie Vatain-Corfdir

Les pouvoirs de la traduction. Quelques remarques sur la version française de Phaedra’s Love de Séverine Magois
par Zoé Schweitzer

« No native speaker » : traduire 4.48 Psychosis en français
par Valentin Guergueb

III Mettre en jeu/mettre en scène le théâtre de Sarah Kane

Entretien avec Christian Benedetti
par Élisabeth Angel-Perez

Entretien avec Renaud Cojo
par Marion Chénetier-Alev

Entretien avec Florent Siaud
par Marion Chénetier-Alev

Entretien avec Sophie Cadieux
par Marion Chénetier-Alev

Sarah Kane/Katie Mitchell : esthétiques de l’extrême (sur Cleansed, National Theatre, 2016)
par Élisabeth Angel-Perez et Marion Chénetier-Alev

IV « In den Bergen, da fühlst du dich frei ». La réception européenne de Sarah Kane

La réception de Sarah Kane en Italie
par Jessy Simonini

Sarah Kane en Allemagne : un classique contemporain déjà un peu passé de mode ?
par Élisabeth Viain

Tour d’Europe des scènes kaniennes
par Valentin Guergueb

V Vincent O’Connell : entretien et inédits

« I hope one day she’ll be considered one of our national poets ! » Entretien avec Vincent O’Connell
par Valentin Guergueb

Préface
par Vincent O’Connell

Textes inédits de Dreams, Screams and Silences
par Vincent O’Connell

« Some songs we loved » : une play-list de Sarah Kane
par Vincent O’Connell et Valentin Guergueb

Dossier

retour
haut de page