Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 289

Revue d'Histoire du Théâtre • Numéro 289

Les théâtres parisiens sous l’Ancien Régime. Parcours transversaux

Le dossier propose une relecture des spectacles parisiens sous l’Ancien Régime à travers une réflexion sur le dépassement des périmètres institutionnels et esthétiques des théâtres. Aux cours du XVIIe et du XVIIIe siècle, les différentes Scènes rentrent dans une dynamique à la fois de concurrence, d’émulation, et donc d’inévitable contamination, chacune puisant son inspiration dans le répertoire et les atouts majeurs de l’autre, qu’il s’agisse de la dramaturgie, de l’appareil scénique, de la musique ou du savoir-faire des interprètes. En interrogeant les espaces signifiants entre les théâtres, leurs connexions et leurs échanges, les articles se proposent de porter un nouveau regard sur l’esthétique théâtrale, considérée non seulement comme résultat des processus créatifs de chaque Salle, mais aussi, et principalement, comme produit des expérimentations élaborées dans un espace de création commun, inter-scénique et inter-spectaculaire.

Coordination Emanuele De Luca et Barbara Nestola

Sommaire

Emanuele De Luca et Barbara Nestola
Introduction : Parcours transversaux pour une relecture du spectacle parisien sous l’Ancien Régime

Thèmes

Jeanne-Marie Hostiou
“Le départ des Italiens”. Circulation d’un motif en contexte de querelles (1694-1723)

Julien Dubruque
La circulation des sujets sérieux dans les théâtres parisiens à l’époque classique. Le cas des Danaïdes

Personnes

Marina Nordera
Carrières de danseuses en transition. D’un théâtre à l’autre, d’un genre à l’autre

Silvia Manciati
Goldoni à la Comédie-Italienne et à la Comédie-Française

Pratiques

Matthieu Franchin, Hubert Hazebroucq
Naissance d’une nouvelle forme de divertissement. Le finale à vaudeville à la Comédie-Française (1692-1697)

Judith le Blanc
“La musique ambulante de Paris”. Migrations inter-scéniques des airs chantés

Au-delà de la création

Anne-Estelle Michelangeli
D’une scène à l’autre par la gravure. Les Arlequins de François Ertinger

Andrea Fabiano
Circulation théâtrale et propriété intellectuelle dans la seconde moitié du XVIIIe siècle

Dossier

retour
haut de page