Revue d'Histoire du Théâtre

La Revue d'Histoire du Théâtre

Présentation

La Revue d’Histoire du Théâtre est une revue trimestrielle, créée en 1948 et soutenue par la Direction Générale de la Création Artistique (Ministère de la Culture) et la Bibliothèque nationale de France. Elle publie des textes inédits, s’attachant à transmettre l’histoire des arts du spectacle, du Moyen âge à nos jours.

Les numéros de la revue sont disponibles en version papier depuis 1948. À partir de 2011, il est possible de les acheter également en version numérique, par article ou par dossier.

Lire en accès libre les recensions d’ouvrages, revues, expositions portant sur l’histoire du théâtre : https://sht.asso.fr/recensions/

Derniers Numéros

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 285

Revue d'Histoire du Théâtre • Numéro 285

Histoire(s) de travail

Cette publication de la Revue d’histoire du théâtre, qui appelle des suites, et qui résonne sans le vouloir tout particulièrement aujourd'hui, souhaite esquisser une cartographie du travail théâtral d'hier à aujourd'hui : elle en retrace la généalogie sur plusieurs siècles pour mieux en saisir les fonctionnements récurrents et surtout en identifier constances et mutations profondes. Le dossier alterne perspectives historiques, analyses d'archives et entretiens afin de mettre en évidence les séries, échos et allers-retours entre pratiques à travers les âges. Il permet de cerner les ressemblances et les dissemblances qui structurent cette histoire sensible, partagée entre singularité des métiers et…

Voir le Numéro
Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 284

Revue d'Histoire du Théâtre • Numéro 284

La Photographie de scène en France. Art, document, média. Vol. 2 | Des Années folles à nos jours. Capter l’invisible

C’est le second après-guerre et le profond mouvement créatif qui l’a suivi qui ont vu émerger des pratiques de plus en plus porteuses d’une véritable pensée de la photographie de scène, au carrefour des différents arts. C’est ainsi que certains artistes vont lui consacrer une bonne partie de leur production, comme Agnès Varda accompagnant Jean Vilar. Toutefois, si Varda propose encore des séances semi-posées à l’ancienne, c’est avec les séries de Roger Pic que s’invente vraiment la photographie de spectacle moderne. Venu du photoreportage, Pic ne craint pas le mouvement et la mobilité du théâtre, ce qui lui permet de…

Voir le Numéro
Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 283

Revue d'Histoire du Théâtre • Numéro 283

La Photographie de scène en France. Art, document, média. Vol. 1 | Des origines à la Belle Époque

Volume I : Des origines à la Belle Époque. Construire un imaginaire : Saisir l’humain, dans la lumière, mais comme au seuil du réel, l’extraire de l’image, et faire apparaître ce qui sans le médium resterait invisible, sans doute est-ce le geste même qui unit théâtre et photographie, le continuum qui prolonge l’un dans l’autre, et rend possible l’improbable épiphanie. Certes, le miracle se produit rarement, sur scène comme sur le papier photographique. Mais un même effort rapproche les deux arts qu’on pourrait croire a priori antinomiques. Quelque chose apparaît dans la représentation théâtrale que l’acte photographique tente également de…

Voir le Numéro
Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 282

Revue d'Histoire du Théâtre • Numéro 282

Récits et imaginaires des fêtes de cour

Des fêtes de cour, il ne nous reste que des écrits : dessins, gravures, récits, comptes… qui répètent à l’envi la magnificence des fêtes et l’émerveillement des spectateurs, et continuent ainsi de nous éblouir, jusqu’à aujourd’hui. C’est cette admiration qu’il s’agit ici d’interroger. Déplacer l’intérêt des spectacles disparus vers les écrits qui en construisent et en transmettent la mémoire rend visibles les manières diverses de s’approprier les fêtes de cour – pour louer ou pour critiquer le pouvoir, pour se faire une place à la cour ou pour légitimer son écriture. La mémoire des fêtes apparaît comme un lieu de…

Voir le Numéro