Expositions Virtuelles

Expositions Virtuelles

Des archives théâtrales

Photographie Pharoah Marsan © 2013

Des archives théâtrales

Chapitre 1. Une mémoire de papier

Variété des exemples de ce que l'activité théâtrale laisse derrière elle… archives papier, masques, site internet et base de données, buste en plâtre, dessins, croquis, photographies, affiches, tracts, programmes, lettres, journaux intimes, tickets de métro, invitation, billets d'entrée… Des archives de papier qui dessinent une cartographie littéraire et scripturale du théâtre.

Voir l'exposition virtuelle
Jouvet, traces et vestiges

Jouvet, traces et vestiges

La Société d’Histoire du Théâtre conserve dans ses collections des archives qui témoignent de la présence et de la proximité entre la société et Louis Jouvet. Il en fut en effet le Président jusqu’à sa mort et c’est lui qui fonda, aux côtés de Léon Chancerel, en 1948 la Revue d’Histoire du Théâtre, qui remplaça le Bulletin des Historiens du Théâtre.
Parmi les archives de la SHT, quatre boîtes lui sont consacrées. On y trouve des correspondances avec ses amis, notamment avec Léon Chancerel. D’autres documents se rapportent à ses textes théoriques et à ses spectacles : photographies de décors, croquis, coupures de presse, programmes, extraits de pièces… Mais parmi ces archives et ses témoignages, la mort de Jouvet et les hommages qu’elle a occasionné occupent une place toute particulière, que cette exposition met en lumière pour la première fois.

Voir l'exposition virtuelle
Variations Jouvet #1

Variations Jouvet #1

Interventions sur décors

Photographies de décors de mises en scène de Louis Jouvet, dans les années 1920 et 1930, extraites d'un dossier conservé par la Société d'histoire du théâtre.

Voir l'exposition virtuelle
Variations Jouvet #2

Variations Jouvet #2

Graphies

Des textes manuscrits, retouchés à la main, corrigés, raturés, barrés issus des archives Louis Jouvet conservées à la Société d'histoire du théâtre, sont devenus pour Tristan Barberousse, auteur de cette exposition, des matériaux archivistiques. Son geste artistique matérialise les interventions de Jouvet sur les textes, son langage et ses hésitations à travers l'écriture. Les différentes écritures s'entrelacent, permettant de percevoir un texte, une pensée rédigée, un langage, un mouvement. On voit donc le manuscrit, et la main qui reprend, qui précise, qui corrige.

Voir l'exposition virtuelle
Molière à la Société d’histoire du théâtre

Molière à la Société d’histoire du théâtre

Inventaire des traces de Molière dans les archives la SHT

La Société d’histoire du théâtre a ménagé dès ses débuts une place particulière à Molière, auteur comique et dramatique, baladin et homme de cour, divertissant et critique… il concentre l’ensemble des aspects du théâtre tel qu’un grand nombre d’animateurs du théâtre populaire l’entendent. Et ce sont ces voix, venues du Cartel puis portées par nombre d’acteurs du théâtre public, à commencer bien sûr par ceux de la Comédie-Française, que la Revue d’histoire du théâtre restitue dès sa création en 1948. Cette exposition inventorie l’intégralité des traces de la présence de l’acteur-auteur parmi les archives de la SHT, mais explore également les raisons qui expliqueraient pourquoi cette figure-là occupe une place si importante dans l’histoire du théâtre.

Voir l'exposition virtuelle
Chère amie.. exposition d’une matière épistolaire

Chère amie.. exposition d’une matière épistolaire

Les archives Jacques Copeau conservées à la Société d'histoire du théâtre

La Société d’histoire du théâtre met en ligne l’inventaire des documents et des archives Jacques Copeau conservés dans ses collections. Des centaines de lettres, de brouillons, d’essais et de fragments de textes jetés sur des carnets, des papiers, des feuilles volantes… des coupures de presse, des dossiers de presse, quelques photographies, des dédicaces, des hommages…

Voir l'exposition virtuelle
Un spectacle par ses archives. L’Île au Trésor

Tract du spectacle. Paris : Théâtre de la Porte Saint-Martin, 1952.

Un spectacle par ses archives. L’Île au Trésor

Le Théâtre de la Jeunesse et de l’Enfance est lancé en 1952, grâce au spectacle "L’Île au Trésor", mis en scène par Maurice Jacquemont d’après une adaptation du fameux roman de Robert Louis Stevenson, écrite par Léon Chancerel.
Cette exposition présente l’ensemble des documents d’archive qui constituent la genèse et l’aboutissement du spectacle. Lettres, photographies, manuscrits, notes de mise en scène, affiches et tracts, coupures de presse mais également documents administratifs et factures, sont autant de traces du passé nous permettant de reconstituer le processus de création de "L’Île au Trésor".

Voir l'exposition virtuelle
Un théâtre par ses archives : Le Théâtre de la Madeleine

Couverture du programme de revue du Théâtre de la Madeleine, saison 1932-1933.

Un théâtre par ses archives : Le Théâtre de la Madeleine

Les archives du Théâtre de la Madeleine à la Société d'Histoire du Théâtre ont été référencées comme des dossiers de presse. En réalité, elles sont très diverses et contiennent beaucoup plus que des coupures de presse à son sujet. La majorité des documents sont des notes, des courriers, des extraits de pièces, le plus souvent sans date, sans titre ni destinataire. Ces fragments d'archives sont bien mystérieux. Un travail d'enquête s'est imposé afin de situer leur provenance et surtout d‘essayer de comprendre leur place et le témoignage qu'ils portent sur l'histoire du Théâtre de la Madeleine.

Voir l'exposition virtuelle
La Comédie des Alpes de Grenoble par ses archives

La Comédie des Alpes de Grenoble par ses archives

La Comédie des Alpes est une de ces nombreuses troupes de l’après-guerre qui ont joué un rôle important dans la mise en place du réseau des Centres dramatiques nationaux et dont le souvenir s’efface à mesure que les générations de spectateurs se renouvellent. La troupe permanente que dirigèrent le metteur en scène René Lesage et le scénographe Bernard Floriet est pourtant le maillon qui fait le lien entre deux moments importants de l’histoire de la décentralisation théâtrale, évoqués en détail dans le dossier Maison de la Culture de Grenoble. 1968 : un édifice, des utopies, publié dans la Revue d’Histoire du Théâtre, automne 2018.

Voir l'exposition virtuelle
Gravures de théâtre

Gravures de théâtre

Les estampes Martinet-Hautecœur de la Société d'Histoire du Théâtre

La Société d’Histoire du Théâtre conserve dans ses collections environ soixante-dix estampes de la Librairie Martinet à Paris, que nous proposons aujourd’hui de découvrir à travers une exposition virtuelle.

Voir l'exposition virtuelle
Regards sur le public

Regards sur le public

Des images (gravures, dessins, fusains, photographies, coupures de presse) de spectatrices et de spectateurs recueillies dans les archives de la Société d'histoire du théâtre esquissent un début de typographie du regard sur le public de théâtre, les projections, les empathies comme les apriori auxquels les spectateurs et les spectatrices n'ont cessé d'être soumis. Nous proposons une série d'extraits de textes d'animateurs ou d'auteurs du théâtre populaire ou d'avant-garde, qui, du XIXe siècle à nos jours, ont parlé pour le public, élaborant un système de pensée autour de ses supposées attentes du spectacle théâtral ; mais aussi de textes qui abordent les manières dont on place, dont on assoie le public, debout, au parterre, dans des loges, au balcon… toute la question de l'assise est éminemment politique. Elle réitère le partage entre les différentes classes sociales, en distribuant à chacun·e sa place dans la salle de spectacle, en fonction de son rôle dans la société.

Voir l'exposition virtuelle
Miniatures d’histoire

Miniatures d’histoire

« Rien ne condense mieux une époque que la mise en scène qu’elle fait d’elle-même. Fantasmes comme matérialité n’y font qu’un. » Le Collectif Encheval fait sienne cette pensée de Walter Benjamin – à moins que ce ne soit celle d’un de ses innombrables pasticheurs maladroits – pour explorer l’histoire de la mise en scène.

Voir l'exposition virtuelle
Stanislavski et la SHT

Photo de Stanislavski, 1902. Boite Stanislavski, Russie.

Stanislavski et la SHT

Constantin Sergueïevitch Stanislavski (Константин Сергеевич Станиславский) est découvert en France dans les années vingt et trente, entre autres grâce à une collaboratrice de la Société d'Histoire du Théâtre, Nina Gourfinkel.

Voir l'exposition virtuelle
Demandez le programme !

Demandez le programme !

Exposer les programmes de théâtre : À travers cette sélection de programmes, issus du fonds Léon Chancerel, il s’agit d’illustrer une mémoire visuelle et matérielle du théâtre. Les programmes apparaissent alors comme les témoins et les témoignages d’une richesse culturelle et d’une diversité artistique. On retrouve une palette variée et colorée de programmes allant du Guignol au vaudeville en passant par le théâtre lyrique ou encore le music-hall. Il s'agit dans cette exposition, à travers une sélection de programmes issus du fonds Léon Chancerel allant des années 1890 à la mort de ce dernier en 1965, de rendre compte de cette diversité.

Voir l'exposition virtuelle
Chronique théâtrale à l’Est

Tiéatral'naia Jizn' (transcription alphabet latin), n°9, 1976, URSS, couverture

Chronique théâtrale à l’Est

Présentation de revues d'Europe de l'Est des années cinquante à nos jours conservées dans la bibliothèque de la Société d'Histoire du Théâtre.

Le fonds de la Société d'Histoire du Théatre conserve des revues consacrées aux arts de la scène du monde entier. Cette exposition virtuelle présente des revues d'Europe de l'Est, parues pour la plupart durant la période soviétique. À travers une sélection de couvertures et pages intérieures, nous proposons de découvrir ces « scènes de papier » témoins de cette scène artistique traversée d'enjeux formels et politiques très forts.

Voir l'exposition virtuelle
Le graphisme des Comédiens Routiers

Le graphisme des Comédiens Routiers

Contribution à une histoire visuelle du théâtre des années trente. L’iconographie du théâtre des Comédiens Routiers des années trente atteste d’un projet pédagogique qui s’associe à un usage tout à fait moderne du graphisme. Cette histoire visuelle du théâtre catholique et populaire apparaît au travers de la documentation publicitaire des Comédiens Routiers, que nous donnons ici à découvrir dans toute sa richesse picturale et graphique.

Voir l'exposition virtuelle
Le théâtre en colonie. Chapitre 1 : L’Indochine

Le théâtre en colonie. Chapitre 1 : L’Indochine

Issues du fonds Claude Bourrin (administrateur colonial, acteur et directeur des Théâtres municipaux de Hanoi et de Haiphong entre 1927 et 1930) conservé dans le fonds Léon Chancerel de la SHT, ces images témoignent de l'activité théâtrale dans la colonie indochinoise.
Claude Bourrin, acteur et metteur en scène issu de l'école Jacques Copeau, ami de Léon Chancerel et de Louis Jouvet, tentera d'exporter dans les colonies le "théâtre populaire" tel qu'il est pensé et pratiqué en France.

Voir l'exposition virtuelle
Marionnettes et figurines du Fonds Léon Chancerel

Marionnettes et figurines du Fonds Léon Chancerel

Issues de la collection personnelle de Léon Chancerel et conservées par la Société d'Histoire du Théâtre, ces marionnettes et figurines composent la mémoire archivée mais toujours vivante du théâtre.
Leur esthétique et leurs matériaux offrent de précieux indices sur leurs origines. Leur usure ou leur bonne conservation nous renseignent sur leurs usages, figures de scène ou objets de collection.

Voir l'exposition virtuelle
Les masques du Fonds Léon Chancerel conservés à la Société d’Histoire du Théâtre

Nom : Masque noble. Date de création : Entre 1929 et 1939. Auteur : inconnu. Origine : France. Fonds Léon Chancerel, Société d'Histoire du Théâtre, Paris

Les masques du Fonds Léon Chancerel conservés à la Société d’Histoire du Théâtre

Le chercheur Claude Dessimond nous permet de présenter quatre masques conservés par la Société d'Histoire du Théâtre. Issus de la collection personnelle de Léon Chancerel, ces rares témoins d’un regain d’intérêt au début du XXe siècle pour l’usage des masques au théâtre ont une particularité : ils constituent un ensemble assez complet pour connaitre les matériaux et les techniques utilisées pour réaliser des masques à l’époque.

Voir l'exposition virtuelle
Regards sur le fonds de la Société d’Histoire du Théâtre #1

Photographie Pharoah Marsan © 2013

Regards sur le fonds de la Société d’Histoire du Théâtre #1

Une bibliothèque compose t-elle une archive ? Si oui, de quoi se fait-elle l’écho ? Et qu’est-ce qui dans une bibliothèque fait archive ? Les ouvrages et l’ensemble de la documentation en constituent certes le cœur, mais qu’en est-il des modes de classement, des fichiers, des fiches elles-mêmes, qui sont depuis le XIXe siècle. la manière de classer et de référencer un fonds avec le plus de clarté possible, dans l’objectif de comprendre, de faire comprendre et donner accès à un monde spécifique ?

Voir l'exposition virtuelle