Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Les pièces-contes socialistes à l’aube du XXe siècle : l’articulation du théâtre et du conte à des fins militantes

Marjorie Gaudemer

Résumé

Cendrillon de Maurice Bouchor (1906) et Le Petit Chaperon bleu de Ferdinand Cistac (1912) sont deux pièces-contes socialistes fort peu connues. Leur étude sous l’angle, d’une part, du choix de l’adaptation théâtrale du conte, à des fins politiques, d’autre part, du mode d’appropriation militante du conte, par les procédés du théâtre, éclairent la combinaison qui peut être faite de ces deux genres littéraires dans un but extra-artistique. Ici, cette articulation repose sur leur poids culturel, et le théâtre sert à débarrasser le conte de son empreinte idéologique traditionnelle.

Abstract :

Maurice Bouchor’s Cendrillon (Cinderella) in 1906 and Ferdinand Cistac’s Le Petit Cha- peron bleu (Little Blue Riding Hood) in 1912 are two scarcely known socialist drama-tales. This paper will consider the choice of adapting a tale for the stage for political reasons, and then the mode of appropriation of the tale, thus highlighting the merging of these two literary genres in a non-artistic perspective. In this case the emphasis lies on the cultural importance of the two tales, and so through the theatrical adaptation the tales are rid of their traditional ideological connotations.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page