Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

Théâtre des idées et pensée du théâtre : fragmentation et recomposition de l’allégorie dans l’auto sacramental caldéronien

Anne Teulade

Résumé

Nous proposons une réflexion sur le genre de l’auto sacramental, forme allégorique espagnole en un acte, jouée pour la Fête Dieu du début du XVIe siècle jusqu’à son interdiction en 1765. Entre 1649 et 1681, Calderón est le seul dramaturge à livrer, à Madrid, ces spectacles exemplifiant la chute et la rédemption de l’homme. Dans ses œuvres, la programmation de l’interprétation allégorique est verrouillée, laissant peu de place à la controverse. Mais l’auto sacramental caldéronien n’est pas aussi univoque et simpliste que sa visée pragmatique et son message religieux clair pourraient le laisser supposer. En effet, le genre devient progressivement pour le dramaturge le lieu d’une réflexion métathéâtrale qui envahit tous les aspects du texte.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page