Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre No

« Work in regress » : métamorphoses transmédiales d’Hamlet

Erica Magris

Résumé

« Et voilà […] ! je pris goût à l’œuvre, moi ! J’oubliai peu à peu qu’il s’agissait de mon père assassiné, […], de ma mère prostituée […], de mon trône enfin ! Je m’en allais bras dessus, bras dessous avec les fictions d’un beau sujet ! Car c’est un beau sujet! ». Ainsi s’exprime l’Hamlet de Jules Laforgue, envouté dans les plaisirs de l’écriture au point d’oublier sa mission de vengeur. De la même manière, Carmelo Bene a pris goût à défaire l’Hamlet, dans une fréquentation « assidue, persécutrice » et qui le « “définit” comme le Hamlet du XXe siècle». Au fil de sa carrière, Bene réalise en effet un « work in regress » radical de la pièce de Shakespeare, en procédant par déconstruction, contamination et déformation du texte original.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre espace adhérent, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page