Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 286

La Conscience dans le théâtre réformé. Circulation d’une représentation de l’homme pécheur entre le continent et l’Angleterre

Richard Hillman

Résumé

Cet article étudie l’influence sur le théâtre anglais réformé d’un modèle continental de la représentation de la Conscience, que cette dernière soit extériorisée sous une forme allégorique (comme dans le Mercator néo-latin de Thomas Kirchmeyer/Naogeorgus et son adaptation française par Jean Crespin), ou qu’elle réside dans le cœur humain, comme dans L’homme iustifié par Foy de Henri de Barran. Cette influence va marquer profondément la dramaturgie anglaise, et ce jusqu’à Marlowe et Shakespeare.

This article proposes the influence on English Reformation theatre of a Continental model of Conscience, whether exteriorised allegorically (as in the neo-Latin Mercator of Thomas Kirchmeyer/Naogeorgus and its French adaptation by Jean Crespin ) or understood as residing within the human heart, as in  L’homme iustifié par Foy by Henri de Barran. This influence proves to have a profound impact on English drama up to and including Marlowe and Shakespeare.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre compte, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page