Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 292

De l’utopie à la réalité ? Genèse de la décentralisation théâtrale du Second Empire à la Troisième République (1852-1939)

Sylvain Nicolle

Résumé

Revenant sur les origines de la décentralisation théâtrale dans une perspective historique, cet article montre que la Quatrième République, contrairement à la vulgate établie, n’est sans doute pas le point de départ le plus pertinent. Pour pasticher la fameuse formule employée par Jean-François Gravier en 1947, le lamento « Paris et le désert [théâtral] français » nourrit dès le Second Empire une réflexion décentralisatrice qui se poursuit sous la Troisième République, qu’elle émane de gens de théâtre, de parlementaires ou de l’administration elle-même. Cette brève rétrospective propose trois axes de lecture : les principaux jalons qui scandent la crise théâtrale en province ; la matrice argumentative qui légitime la demande des subventions décentralisatrices ; les modalités prises en compte par les pouvoirs publics afin de les mettre en œuvre.

Mots clés : Théâtre, décentralisation, province, subvention, Troisième République

Looking back at the origins of theatrical decentralisation from a historical perspective, this article shows that the Fourth Republic, contrary to the established vulgate, is probably not the most relevant starting point. To paraphrase the famous phrase used by Jean-François Gravier in 1947, the lament that “Paris and the French [theatrical] desert” fed a decentralising reflection from the Second Empire onwards, which continued under the Third Republic, whether from theatre people, parliamentarians or the administration itself. This brief retrospective proposes three lines of inquiry: the main milestones that mark the theatrical crisis in the provinces; the argumentative matrix that legitimises the demand for decentralising grants; and the methods taken into account by the public authorities in order to implement them.

Key words : Theatre, decentralisation, province, grant, Third Republic


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre compte, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page