Foyer du Théâtre Montansier, dessin de Louis Binet, Louis (1744-1800). Source : BnF Gallica

Revue d’Historiographie du Théâtre • N°8 T3 2023

Parution annuelle
300 pages
14 euros, version numérique
ISSN : ISSN : 2270-5554

Acheter cet articleAcheter ce numéro en version numériqueS'abonner à la version papier+numériqueS'abonner à la version numérique

Revue d’Historiographie du Théâtre • N°8 T3 2023

Femmes dramaturges au XVIIe siècle. Faire entendre le différend

Par Julia Gros de Gasquet

Résumé

Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, en France, on note l’apparition d’une vingtaine d’autrices de théâtre, qui travaillent tous les genres, tragédie, farces, comédie-ballets. Dans la perspective du canon théâtral à l’épreuve de l’histoire, ce corpus pose entre autres questions, celle de sa disparition. Pourquoi ce corpus n’a-t-il pas traversé le temps ? La réponse, si elle existe, croise des phénomènes de poétique, de genre, de performance et de constitution de répertoire.  L’article est à l’écoute des préfaces, avis au lecteur, épîtres dédicatoires, que Françoise Pascal (1632-1689), Madame de Villedieu (1640-1682), Catherine Bernard (1663-1712) et Marie-Anne Barbier (1664-1742) ont écrit sur une période qui va de 1655 à 1702, et cherche à comprendre comment ces paratextes permettent de saisir leur rapport au canon théâtral dans des textes par nature polémique : qu’ont-elles dit d’elles-mêmes, de leur travail, de leur rapport à la création, et de leur féminité dans ces paratextes ?  Comment leur point de vue permet-il de les découvrir au travail ?

In the second half of the 17th century in France, about twenty women playwrights appeared, working in all genres, tragedy, farces, comedy-ballets. From the perspective of the theatrical canon as tested by history, this corpus raises, among other questions, that of its disappearance. Why has this corpus not survived ? The answer, if it exists, intersects with phenomena of poetics, genre, performance and the constitution of a repertoire.  This article looks at the prefaces, notices to the reader and dedication epistles written by Françoise Pascal (1632-1689), Madame de Villedieu (1640-1682), Catherine Bernard (1663-1712) and Marie-Anne Barbier (1664-1742) over the period from 1655 to 1702, and seeks to understand how these paratexts allow us to grasp their relationship to the theatrical canon in texts that are by their very nature polemical: What did they say about themselves, their work, their relationship to creation, and their femininity in these paratexts?  How does their point of view allow us to discover them at work?

Vous n’avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre compte, vous abonner à la revue, ou acheter cet article ou ce numéro pour le visualiser dans son intégralité.

Société d'Histoire du Théâtre

Abonnement

L’abonnement annuel constitue le soutien essentiel aux activités éditoriales de la Société d’Histoire du Théâtre et à leur pérennité. Il inclut les envois papier, l’accès aux versions numériques et à nos archives.

S’abonner en ligne FORMULAIRE D’ABONNEMENT