Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 287

Le geste théâtral d’Eleonora Duse

Antonio Palermo

Résumé

Cette analyse du geste d’Eleonora Duse, au croisement de l’usuel et du virtuose, prend appui sur ses tournées, tout particulièrement celles à Berlin (1892) et à Paris (1897 et 1905). Quelques extraits d’articles et comptes rendus de spectacles, dont certains parus dans les revues de l’époque, sont utiles pour saisir les éléments typiques de son jeu et les significations que le spectateur pouvait y rattacher.

Une prise en compte de la manière dont la Duse créait ses personnages permet d’éclairer l’origine intériorisée de sa partition gestuelle et révèle quelques affinités intéressantes avec les théories de Simmel. Dans ce sens, les descriptions qui nous sont parvenues semblent faire état d’un refus a priori de la pose plastique et de la répétition/accumulation rationnelle de gestes, pour privilégier la condensation, le dépouillement et une prétendue sincérité.


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre compte, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page