Revue d'Histoire du Théâtre

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 290

Théâtre du vivant et politique de l’amitié – Le théâtre de Jean-François Peyret du Traité des passions à Histoire naturelle de l’esprit

Thomas Boccon-Gibod

Résumé

Cette étude porte sur les origines de l’intérêt que porte Jean-François Peyret aux sciences du vivant, à travers les notes et carnets de réflexion des spectacles de la période 1995-2000 (Traité des passions 1, 2 et 3 ; Un Faust. Histoire naturelle ; Turing-Machine et Histoire naturelle de l’esprit (suite et fin)). On montre que cet intérêt est d’abord essentiellement moral et politique, et se place sous le signe du tragique : il s’agit de comprendre ce que peut encore le théâtre après les drames du XXe siècle. Après une enquête sur l’émotion théâtrale qui a pris la forme d’une enquête sur les passions, la question d’un rapport sensible à la réalité débouche alors sur celle des manières de penser le vivant et d’en parler, face au double défi lancé à la pensée que sont le génie génétique (logique du corps sans pensée) et l’informatique (science de la pensée sans corps vivant).

The aim of this paper is to shed light on the origins of Jean-François Peyret’s interest on life sciences, through the notes and notebooks around the shows of the period 1995-2000 (Traité des passions 1, 2 et 3 ; Un Faust. Histoire naturelle ; Turing-Machine et Histoire naturelle de l’esprit (suite et fin)). In fact, such interest appears to be first and foremost moral and political, and placed under the sign of the tragic. Peyret aims at understanding what theater is still able to do after the horrors of the XXth century. After an inquiry upon theatrical emotion, that took the form of an enquiry upon passoins, the question of a sensitive relation to reality then conveys to this of the ways of thinking and talking about the living, and confront the double challenge represented by genetics (the logic of a body without thought) and computer studies (the science of a thought without living body).


Vous n'avez actuellement pas accès au contenu de cet article. Veuillez vous connecter à votre compte, vous abonner à la revue ou acheter cet article pour le visualiser dans son intégralité.

retour
haut de page