Auteur

Auteur

profil auteur SHT

Marine Roussillon

Marine Roussillon, maîtresse de conférences en littérature française à l’université d’Artois (Textes & Cultures, EA 4028), a consacré sa thèse aux rapports entre l’héritage médiéval et, notamment les fêtes de cour : Plaisir et pouvoir. Usages des récits chevaleresques à l’âge classique (1600-1750). Ses recherches portent à présent sur les usages politiques des plaisirs. Elle est notamment responsable du projet « Merveilles de la cour : techniques, esthétiques et politiques des divertissements de cour au XVIIe siècle » (MESHS-Lille-Nord-de-France). Elle a co-dirigé un numéro de la Revue d’Histoire du Théâtre consacré aux querelles théâtrales (Les Théâtres institution­nels au prisme de leurs querelles, № 26, 2014/1) et publié de nombreux articles sur les fêtes de cour.

Articles de cet auteur

Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 282

Introduction : Récits et imaginaires des fêtes de cour

Marine Roussillon

Des fêtes de cour, il ne nous reste que des écrits : dessins, gravures, récits, comptes… qui répètent à l’envi la magnificence des fêtes et l’émerveillement des spectateurs, et continuent ainsi de nous éblouir, jusqu’à aujourd’hui. C’est cette…

Lire l'Article
Revue d'Histoire du Théâtre Numéro 261

Théâtre et pouvoir avant l’institution. La Princesse d’Élide dans et après Les Plaisirs de l’île enchantée

Marine Roussillon

À travers le cas de La Princesse d’Élide de Molière, il s’agit d’étudier la construction d’un usage politique du théâtre, en amont de la création des « théâtres institutionnels ». La Princesse d’Élide a été créée dans le cadre de la fête des Plaisirs de l’île enchantée. Le…

Lire l'Article